Site Overlay

Clonage humain : mythe ou réalité?

Il semble qu’une équipe américaine ait réussi à obtenir, des embryons humains par clonage!!! Bien entendu, Il y a quelques années, ce genre de nouvelle aurait fait la une de tous les journaux scientifiques. Cependant, suite à l’affaire Hwang (une énorme fraude scientifique) la prudence est de mise.

Les travaux de cette équipe, publiés dans la revue Stem Cells (Cellules Souches), devraient cependant faire date dans la communauté scientifique malgré qu’ils n’aient pas obtenu de cellules souches embryonnaires.

Pour les non initiés, une cellule souche embryonnaire est une cellule qui présente deux caractéristiques fondamentales. D’une part elle est capable de donner des cellules spécialisées par différentiation cellulaire (on dit qu’elle est « pluripotente »), et d’autre part, elle est capable de « s’autorenouveller » (quasiment à l’infini). On peut donc, à partir de ces cellules et dans certaines conditions de croissance, obtenir un type cellulaire bien précis. Grâce à ces mécanismes, on espère pouvoir guérir des maladies telles que l’Alzheimer, Parkinson ou encore les leucémies, d’où l’intérêt croissant des biologistes pour ces cellules. Il s’agirait donc bien d’utiliser ce que l’on appelle la « thérapie cellulaire » pour traiter ces pathologies.

Principe de l’expérience :

Tout d’abord, le laboratoire (une entreprise californienne) spécialisé dans les cellules souches s’est associé avec un institut d’assistance médicale à la procréation, ce qui a permis un recrutement aisé de donneuses d’ovocytes. Vingt-neuf ovocytes ont été prélevés sur trois jeunes femmes ayant entre 20 et 24 ans. Ils ont ensuité été énucléés, et fusionnés avec des cellules de la peau prélevées sur deux hommes. Ainsi, le but est d’obtenir des embryons humains ayant le même patrimoine génétique que ces deux hommes.

Résultats :

Cinq de ces ovocytes se seraient développés jusqu’au stade blastocyste!!! Il ne restait plus aux chercheurs qu’à prélever les cellules souches embryonnaires mais ils n’en firent rien. Il ont voulu privilégier l’analyse de l’ADN des cellules obtenues. Sur les cinq embryons obtenus, trois semblaient porter le même patrimoine génétique que les deux hommes, et les deux autres n’ont pas pu être étudiés.

Il semble donc que la voie de production de cellules souches par clonage humain ne soit pas complètement fermée si toutefois cette étude s’avère confirmée. Malgré tout, de nombreux laboratoires à travers le monde tentent d’obtenir des cellules souches en reprogrammant in vitro des cellules adultes plus ou moins différenciées. Cependant, ces techniques sont extrêmement compliquées et loin d’être au point à cause de la complexité moléculaire de la différenciation cellulaire.

Pour conclure, je dirai que de telles pratiques soulèvent des questions bioéthiques sur lesquelles il faudra probablement beaucoup réfléchir!!!

Et pour ceux que ça intéressent et qui veulent plus de détails l’article est disponible en entier et gratuitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut